Le Cercle Privé de Chanel

Paris FW automne hiver 2016

Le Cercle Privé de Chanel | Paris FW automne hiver 2016 02_FW_2015-16_HC_Final_picture_by_Olivier_Saillant-1 2

02_FW_2015-16_HC_Final_picture_by_Olivier_Saillant-1

Surprise et étonnement, deux ingrédients du légendaire génie de Karl Lagerfeld qui atteint son paroxysme à chaque défilé haute couture automne-hiver. Leur mise en scène est finalement aussi attendue que la collection elle-même faisant de l’événement une expérience non plus visuelle mais multi-sensorielle. Après avoir mixé c enchevêtrés et codes barres de la grande distribution puis inauguré la Brasserie Gabrielle les saisons dernières, Karl Lagerfeld a troqué néons et tabourets hauts contre roulettes, machines à sous et tables de blackjack. Chance de Chanel, N°5 , 31 rue Cambon et triple monogrammes prennent à présent un tout nouveau sens. Dites adieux au garçon de café, saluez le croupier et faites vos jeux !

Le mobilier spécialement créé pour l’occasion donne un air art déco à la nef du Grand Palais qui ne cessera donc jamais de se métamorphoser. Tout de Chanel vêtues, stars de cinéma et des podiums ont pris place autour des tables de jeu. Julianne Moore, Isabelle Huppert, Kristen Stewart, Lara Stone et Baptiste Giabiconi ont transformé ce décor en véritable casino.

La nouvelle collection est rapidement mise à l’honneur avec un total de 67 mannequins qui ont défilé les uns derrière les autres contournant les joueurs et leurs mises. Certaines pièces sont de véritables chefs d’oeuvre de couture mais aussi de technologique qui contredisent l’idée d’une haute couture nostalgique, recroquevillée sur un passé glorieux. Bien au contraire en utilisant le Selective Laser Sintering, Karl fait du tailleur de la maison non plus une pièce historique mais futuriste, en 3D. Les silhouettes savamment architecturées empruntent quelques détails du vestiaire masculin, preuve là encore des évolutions contemporaines. Chanel se réaffirme sans équivoque comme précurseur d’une nouvelle ère pour la mode.

Si l’atmosphère chic et feutrée du Cercle Privé Chanel semble suspendue hors du temps, les 67 modèles qui défilent autour des joueurs sont bien ancrés dans notre époque. Karl Lagerfeld fait encore une fois figure de précurseur en conjuguant nouvelles technologies et savoir-faire traditionnels de la Haute Couture. Le tailleur iconique se réinvente dans une somptueuse version 3D qui met en oeuvre la technique Selective laser sintering, peints, rebrodés de perles, doublés de satin, de broderies, ou gansés de cuir, ils donnent le ton d’une Haute Couture qui se projette vers l’avenir sans nostalgie. Silhouettes architecturées et graphiques ponctuées de détails masculins le jour, soirs somptueux aux lignes asymétriques, matières aériennes et palette sophistiquée, la collection Haute Couture Automne-Hiver 2015/16 révèle l’infinie créativité de Chanel.

Les commentaires sont fermés.