Grand Amour Hôtel

Style 4 étoiles

Grand Amour Hôtel | Style 4 étoiles ga-61-2 2

parisianisme magazine hotel grand amour andré saraiva

L’art, la mode, et la Bohème : le Grand Amour Hôtel fusionne, mêle et entremêle ce qui fait l’essence du Paris d’aujourd’hui, pour celles et ceux qui veulent autre chose qu’un palace sans âme, et qui préfère la vie simple à la dictature du snobisme. Thierry Costes a trouvé en Emmanuel Delavenne et le touche à tout André Saraiva les parfaits partenaires pour cette aventure pas loin de Pigalle et de Montmartre.

Au coin de la rue de la Fidélité, les artistes en mal d’inspiration et les voyageurs en quête d’exotisme se côtoient à la table du barista ou de bon matin autour d’un café noir. Au cœur du 10ème arrondissement, à la croisée de la Gare de L’Est et des Grands Boulevards, l’Hôtel Grand Amour s’impose comme une bulle de fraîcheur. On reconnaît la signature de Monsieur A dans chaque recoin : des salons qui se succèdent à l’ascenseur en miroir qui dessert 42 chambres. Tout réside dans le détail : des photos, des lettres intimes ont été déposé là et là. La matière du bois est omniprésente et on ne peut rester de marbre face au tapis Pierre Frey, une création inédite choisie par André et composée de motifs phalliques. 

ga-30

grand-amour-er-opent-een-nieuw-fantastisch-hotel-i-3

parisianisme magazine grand hotel amour pigalle montmartre andré saraiva baron

Une nouvelle ouverture reprenant les codes du premier Hôtel Amour et de l’Hôtel Ermitage de Saint Tropez avec des tarifs cette fois imbattables puisque démarrant à 80€ la nuit, mais venant surtout s’ajouter à celles toujours plus rapprochées des Hôtels Paradis, Bachaumont et Grand Pigalle signés Dorothée Meilichzon présentée comme l’un des talents les plus créatifs de sa génération, les Maisons Particulières Souquet et Athénée confites par Jacques Garcia elles-aussi entre papiers peints imprimés et tentures de velours dans cette opulence caractéristique du XIXème siècle ou bien encore le Pigalle tout court et tout juste auréolé du label Design Hotels, pour ne retenir que le meilleur de ces bonbonnières d’un nouveau genre.

parisianisme magazine grand-amour-er-opent-een-nieuw-fantastisch-hotel-i-2

André Saraiva et Charlotte Chesnais lors de la soirée d’inauguration de l’Hôtel Grand Amour. @François Goizé

Derrière cette agitation et cette nouvelle génération de 4 étoiles de quartier s’empruntant talents et idées, l’imposante bâtisse style Napoléon III du Grand Amour prend des allures de réminiscence des années 1930 et prône un art de vivre hédoniste. Un lieu atypique, différent, mais aussi un restaurant pas comme les autres dont le maître mot s’écrit en cinq lettres : style.

 

Les commentaires sont fermés.